Publié par

La consultation en Ostéopathie

La consultation en Ostéopathie

Rappelons au préalable, les principes fondamentaux souvent oubliés, et la méthodologie devant être appliquée à mon sens, lors d’une consultation d’ostéopathie.

La prise en charge du patient se doit d’être  « holistique », c’est-à-dire globale. C’est pourquoi l’ostéopathe s’intéressera à l’ensemble des fonctions de l’organisme, sans se restreindre au traitement de l’appareil musculo-squelettique. Certes les techniques structurelles sont parfois nécessaires ; telles les manipulations vertébrales ou ostéo-articulaires, mais elles devront nécessairement être précédées, accompagnées d’un traitement  « en profondeur » concernant les fascias ; membranes fibro-élastiques qui recouvrent ou enveloppent les structures anatomiques de notre corps. Ce préalable facilitera les échanges circulatoires, le relâchement tissulaire et musculaire.

La prise en charge du patient se doit d’être « holistique », c’est-à-dire globale.

En bon technicien, l’ostéopathe doit être capable d’analyser les besoins de son patient, de s’adapter à son état, de choisir les  « bons outils ». Pour cela, il utilisera une association de différentes techniques; fasciales, structurelles, crâniennes, viscérales…

Vous l’aurez compris, l’ostéopathie s’intéresse aux fonctions de l’organisme dans leur globalité, et s’adresse à toutes les personnes dont l’état se situe entre la bonne santé et la maladie. Cet état se manifeste par des  troubles fonctionnels (mal de dos, troubles digestifs, du sommeil, migraines etc…), directement liés aux modes de vie, qui nuisent à votre bien-être quotidien, et font le lit des maladies chroniques et invalidantes. C’est pourquoi elle joue un rôle essentiel dans la prévention.

Tout ceci implique, une bonne compréhension, une coopération et une bonne hygiène de vie de la part du patient qui reste  « l’acteur principal », car le thérapeute ne « guérit » pas le patient, il ne fait que l’accompagner, le conseiller, et par sa technique induire un processus qui tend à un rééquilibrage, des « humeurs internes » comme l’on disait au 19e siècle aujourd’hui nommé homéostasie, favorable à l’auto-guérison.

Tout ceci implique, une bonne compréhension, une coopération et une bonne hygiène de vie de la part du patient qui reste  « l’acteur principal »

Le corps humain est un ensemble intégré, un système régi par un dialogue continu entre les organes, par l’intermédiaire des systèmes circulatoires, nerveux et  endocrinien (hormonal). C’est pourquoi, il est nécessaire de faire le lien entre le structurel, l’organique et le métabolique !

Il est nécessaire de faire le lien entre le structurel, l’organique et le métabolique !

J’espère que cet article vous aura intéressé. Je me propose de vous en adresser d’autres prochainement le plus régulièrement possible, concernant le champ d’action de l’ostéopathie, des conseils pratiques en nutrition et micro-nutrition, ainsi que des vidéos d’exercices physiques à visée préventive et d’entretien du corps.

A bientôt.

Philippe VERVYNCK

Ostéopathe D.O.
D.U. Nutrition Micronutrition Exercice et Santé
Kinésithérapeute D.E. – D.U Kinésithérapie du sport
M. Médecine Traditionnelle Chinoise
Educateur Sportif D.E.S.J.E.P.S